Passer une annonceSe connecter
  1. Le Sentier (1347)x
  2.  > 
  1. Agenda
Expositions : Peinture - Estampe

« Le vide fertile » - Sylvie Aubert - peinture et gravure

Galerie de l'Essor Grand-Rue 2Le Sentier (1347)
Partager sur facebook Partager sur Twitter Contacter
« Le vide fertile » - Sylvie Aubert - peinture et gravure
« Le vide fertile » - Sylvie Aubert - peinture et gravure
« Le vide fertile » - Sylvie Aubert - peinture et gravure
« Le vide fertile » - Sylvie Aubert - peinture et gravure - Image 2
« Le vide fertile » - Sylvie Aubert - peinture et gravure - Image 3
« Le vide fertile » - Sylvie Aubert - peinture et gravure - Image 4

Combière exilée
Née à la Vallée de Joux, Sylvie AUBERT a ouvert dès 2006 son atelier de peinture et gravure dans le vieux bourg de Saint-Prex, elle reçoit volontiers les visiteurs et expose régulièrement en Suisse Romande.

L’artiste est un heureux désespéré
La peinture, pour elle, est semblable à une maladie, obsessionnelle, dont on ne souhaiterait cependant pas guérir mais qui vous cloue au chevalet.

Funambule à la recherche de l’équilibre
Peindre, pour elle, c’est rester en suspension, telle une funambule sur son fil à la recherche d’un fragile équilibre sur la toile. Et se désencombrer la tête pour créer un vide fertile.

Gardienne de la poésie
Peindre, pour elle, c’est rejoindre en soi ce lieu de silence, de retrait, d’hibernation, de solitude heureuse, qui tisse son rapport aux autres.
Et tenter, malgré l’âpreté du monde, de sauvegarder la poésie.

Semeuse d’humanité
Graver, pour elle, c’est tracer un sillon, creuser en profondeur jusqu’au noyau, semer des graines d’humanité et ainsi cultiver un jardin d’éternité.
Graver, c’est tendre à la paix de l’âme au moyen d’un même geste mille fois répété, la gouge à la main, en état de méditation active.

Eloge de la vulnérabilité
Dotée d’une grande sensibilité, l’artiste perçoit la vulnérabilité de l’être, et la voit presque comme une condition pour être ouvert à la dimension du merveilleux, aussi bien en tant qu’artiste-émetteur que comme visiteur-récepteur d’une œuvre.

Traverser le temps et porter le monde,
De l’importance de la transmission poétique
La transmission est, étymologiquement, ce qui passe de main à main – et qu’il n’est pas permis de serrer trop fort – ni au grand jamais de laisser choir. Elle est ce bourdon continu, à peine audible, ce cantus firmus qui traverse les temps et porte le monde. La transmission est « ce quelque chose que l’être a cru voir », qu’il a entraperçu et désiré ardemment dans les heures les plus pures de sa vie, cette fidélité envers et contre tous à plus haut que soi-même.

Horaires

Du mardi au dimanche de 14h00 à 18h00

Tarifs

Entrée libre

A savoir

Vernissage le samedi 14 avril 2018 à 17h, en présence de l'artiste

Sur le net

http://www.lessor.ch

Dates

1523656800000,1523743200000,1523916000000,1524002400000,1524088800000,1524175200000,1524261600000,1524348000000,1524520800000,1524607200000,1524693600000,1524780000000,1524866400000,1524952800000,1525125600000,1525212000000,1525298400000,1525384800000,1525471200000,1525557600000

Localisation (à titre indicatif)

Ecrire à l'auteur de l'annonce

Si vous disposez déjà d'un Espace Spectable, renseignez l'adresse email associée.

Résultats similaires